Une saison qui déménage!

Ça y est, nous y sommes, nous rejoignons notre nouvel écrin.
Je gage que vous allez l’aimer tout autant que le renard farceur qui l’a habité durant le chantier, un lieu que nous avons aimé rêver, penser et réaliser. Il va bientôt faire résonner ses premiers mots, laisser raisonner ses premières pensées, accueillir ses premiers pas, magnifier une myriade d’émotions, avec les premiers éclats de rire et les premières larmes, rougir aux premières salves d’applaudissements...

Suite de l'édito de Jean Liermier, directeur

Le nouveau Théâtre de Carouge, ce sont

  • 80 entreprises et plus de 200 ouvriers sur la brèche;
  • 20 000 tonnes (ou 9000 m3) de béton et 1 700 tonnes de fer à béton utilisées;
  • plus de 280 000 briques posées une à une sur les façades;
  • une grande salle de spectacle de 198 m2 et 468 places, avec une scène de 320 m2; une petite salle de 258 m2 et 135 sièges; un local de répétitions de 216 m2, avec 150 personnes admises;
  • une cage de scène haute de 20 mètres et profonde de 13.

Parrain d’une brique ou marraine d’un fauteuil

Une souscription a été lancée par le comité de soutien «Pour que vivent le Théâtre de Carouge et la salle des fêtes». Elle permet de devenir parrain d’une brique ou marraine d’un fauteuil du nouvel écrin théâtral. Qui achètera une pièce de terre cuite verra son nom apposé sur le mur des souscripteurs et recevra un exemplaire en souvenir. Le siège portera quant à lui le nom de son sponsor et celui de la femme ou de l’homme de théâtre de son choix.