Une des dernières soirées de Carnaval

De Carlo Goldoni
Mise en scène de Clément Hervieu-Léger

du 27 septembre au 20 octobre 2019

Durée 2h (en création) , La Cuisine - rue Baylon

Mardi-samedi 19h30
Dimanche 17h

Âge dès 12 ans
Surtitré en français et en anglais
mercredi 2, dimanche 6 et vendredi 11 octobre 2019
Audiodécrit vendredi 18 et dimanche 20 octobre 2019

Une des dernières soirées de Carnaval

×

Créée en 1762, Une des dernières soirées de Carnaval est la dernière pièce jouée à Venise avant le départ de Goldoni pour Paris. Las des attaques que lui prodiguent les fervents défenseurs de la Commedia dell’Arte en tant que théâtre de fééries et en particulier Carlo Gozzi, Goldoni songe à quitter Venise. L’occasion se présente lorsqu’il est invité à Paris par les acteurs de la Comédie-italienne. Il prend alors congé du public vénitien au moyen d’une comédie.

C’est la dernière soirée de carnaval. Pour l’occasion, maître Zamaria, tisserand vénitien de renom, réunit tout le gratin de la ville. La fille du maître de maison est amoureuse d’Anzoletto, le dessinateur de tissus, mais celui-ci doit partir à Moscou…

Des histoires d’amour, de couples, souvent mouvementées et toujours passionnées, des intrigues amoureuses, des ragots et des rires, un entrecroisement subtil de rapports et d’échanges humains jalonnent cette soirée pleine de facéties.

_____

Avec Aymeline Alix (Alba), Erwin Aros (Cosmo), Louis Berthélémy (Anzoletto), Clémence Boué (Marta), Jean-Noël Brouté (Lazaro), Adeline Chagneau (Polonia), Marie Druc (Madame Gatteau), Charlotte Dumartheray (Elenetta), M’Hamed El Menjra (Baldissera), Stéphane Facco (Momolo), Juliette Léger (Domenica), Jeremy Lewin (Agustin), Clémence Prioux (Vittoria), Guillaume Ravoire (Bastian), Daniel San Pedro (Zamaria)

Texte français de Myriam Tanant et Jean-Claude Penchenat (Actes Sud-Papiers), décor Aurélie Maestre, costumes Caroline de Vivaise, lumières Bertrand Couderc, chorégraphies Bruno Bouché, maquillage et coiffure David Carvalho Nunes, réalisation sonore Jean-Luc Ristord, collaboratrice artistique à la mise en scène Elsa Hamnane

Production CICT - Théâtre des Bouffes du Nord

Coproduction : Théâtre de Carouge, Compagnie des Petits Champs, Théâtre de Caen, La Coursive Scène Nationale de La Rochelle, Scène Nationale d’Albi, Espace Jean Legendre – Théâtre de Compiègne, Scène Nationale du Sud-Aquitain, Théâtre de Suresnes – Jean Vilar


Clément Hervieu-Léger

Sociétaire de la Comédie-Française depuis le 1er janvier 2018, il y joue sous la direction de Marcel Bozonnet, Anne Delbée, Andrzej Seweryn, Lukas Hemleb, Claude Mathieu, Eric Génovèse, Robert Wilson, Véronique Vella, Denis Podalydès, Pierre Pradinas, Loïc Corbery, Marc Paquien, Muriel Mayette, Jean-Pierre Vincent, Anne-Laure Liégeois, Lilo Baur… Il a créé, dans le cadre des cartes blanches du Studio-Théâtre, un solo intitulé Une heure avant… (texte de Vincent Delecroix).

En dehors de la Comédie-Française, il travaille aux côtés de Daniel Mesguich, Nita Klein, Anne Delbée, Jean-Pierre Hané, Bruno Bouché, Patrice Chéreau et tourne avec Catherine Corsini, Patrice Chéreau, et Guillaume Nicloux. Parallèlement à son travail de comédien, il est le collaborateur de Patrice Chéreau pour ses mises en scène de Così Fan Tutte de Mozart et de Tristan et Isolde de Wagner. Il signe la dramaturgie de Platée de Rameau pour la mise en scène de Mariame Clément. Il a codirigé avec Georges Banu un ouvrage consacré à Patrice Chéreau, J’y arriverai un jour (Actes Sud, 2009).

Depuis 2011, il met en scène, entre autres : La Critique de l’École des femmes, La Didone de Cavalli, L’Épreuve de Marivaux, Le Misanthrope de Molière, Monsieur de Pourceaugnac... En tant que comédien, il interprète le rôle du fiancé dans Noces de Sang de Federico Garcia Lorca, mise en scène de Daniel San Pedro. Il joue également dans Les Damnés, adaptation du film de Visconti mise en scène par Ivo van Hove qui est créée dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes pour le Festival d’Avignon 2016.

Depuis 2010, il codirige avec Daniel San Pedro la Compagnie des Petits Champs.

Autour de "Une des dernières soirées de Carnaval"