Le Roi se meurt

D’Eugène Ionesco
Mise en scène de Cédric Dorier

du 08 janvier au 19 janvier 2020

Durée 1h45 (en création) , La Cuisine - rue Baylon

Mardi-samedi 19h30
Dimanche 17h

Âge dès12 ans
Surtitré en français et en anglais dimanche 12 et mardi 14 janvier 2020
Audiodécrit vendredi 17 janvier 2020

Le Roi se meurt

×
  • Cédric Dorier
  • Nathalie Goussaud
  • Agathe Hauser
  • Denis Lavalou
  • Florian Sapey
  • Anne-Catherine Savoy
  • Raphaël Vachoux

Entouré de ses deux épouses - la reine Marguerite et la reine Marie - de son médecin et de deux serviteurs, le Roi Béranger 1er apprend qu’il lui reste 1h30 à vivre. Autour du souverain, le pays part en décrépitude : tout se dérègle et meurt lentement, le royaume est à l’agonie, comme son roi, déterminé à refuser sa mort imminente. Béranger 1er passe alors par le déni, la révolte face à cette perspective, l’abattement, et finalement l’acceptation.
En 1962, au sortir d’une grave maladie, Ionesco écrit Le Roi se meurt comme pour conjurer le mal. Il porte à la scène le drame d’une agonie et explore l’angoisse humaine face à la mort et montre l’homme ramené à sa condition fondamentale. Le Roi se meurt n’est pourtant pas une pièce triste ! Elle est teintée d’humour et propose des remèdes pour sortir de cet état de crise. Une leçon de dignité devant le destin !

_____

Avec Nathalie Goussaud-Moser (La Reine Marie), Agathe Hauser (Juliette), Denis Lavalou (Le Roi Béranger 1er), Florian Sapey (Le Garde), Anne-Catherine Savoy (La Reine Marguerite), Raphaël Vachoux (Le Médecin)

Collaboration artistique Laure Hirsig, scénographie Adrien Moretti et Cédric Dorier, lumières Christophe Forey, univers sonore David Scrufari, composition chanson Alexis Gfeller, costumes Irène Schlatter, maquillage et coiffures Katrine Zingg, direction administrative Cristina Martinoni

Coproduction Cie Les Célébrants (CH), TKM Théâtre Kléber-Méleau/Renens, Théâtre de Carouge

Avec le soutien de l’État de Vaud-Convention de subvention de durée déterminée 2019-2021, Ville de Lausanne, Pour-cent culturel Migros


     

Cédric Dorier

Metteur en scène, comédien, pédagogue, directeur général et artistique de la Cie Les Célébrants créée en 2005, Cédrid Dorier est né à Mézières en 1976. Il est diplômé du Conservatoire d’Art Dramatique de Lausanne en 2001. Depuis, il a joué sous la direction de nombreux metteurs en scène suisses et internationaux parmi lesquels Philippe Sireuil, Marc Liebens, Hervé Loichemol, Kristian Fredrik, Philippe Morand, Geneviève Pasquier & Nicolas Rossier, Simone Audemars, Philippe Mentha, Richard Vachoux, François Marin, Nalini Menamkat, Frédéric Polier, Camille Giacobino et Jean Liermier… Il aborde ainsi des auteurs aussi variés que Goldoni, Laplace, Mallarmé, Molière, Musil, N’Diaye, Paquet, Piemme, Pulver, Racine, Sartre, Scimone, Shakespeare, Tchekhov, Voltaire, Walser ou Zahnd. Dernièrement, il joue dans les films Quartier des Banques de Fulvio Bernasconi et l’Alerte de Moïra Pitteloud.

Parallèlement à son travail de comédien, il s’intéresse très tôt à la mise en scène. Assistant de Patrice Caurier & Moshe Leiser tant au théâtre qu’à l’opéra, il travaille également aux côtés de Philippe Mentha, Jean-Yves Ruf et Philippe Sireuil.

Passionné de musique et d’opéra, il met en scène son premier opéra en 2012, La Petite Renarde Rusée de Leoš Janácek. Suivent en 2016-2017, Il Giasone de Cavalli, La Passione di Nostro Signor Gesù Cristo de Caldara.

En 2018, Frères ennemis est repris au TKM-Théâtre Kléber-Méleau, au Théâtre Alambic-Martigny, au Forum Meyrin. Pour la saison 2017-2018, il signe la co-mise en scène avec Denis Lavalou et interprète le rôle-titre du spectacle Un si gentil garçon d’après le roman espagnol de Javier Gutiérrez ; une descente musicale et sensorielle dans les abîmes du désir et du crime sexuel. À l’automne 2018, il est invité par Philippe Sireuil, directeur artistique du Théâtre des Martyrs à Bruxelles à recréer Frères ennemis avec la troupe permanente du théâtre.

Autour de "Le Roi se meurt"