Faust, une légende allemande de Murnau

Le me. 8 octobre 2014 à 19h30 au Temple de Carouge

Faust (1926) est le dernier film allemand de Friedrich Wilhelm Murnau (1888-1931), qui va ensuite aux États-Unis poursuivre sa carrière. À la date de sa sortie, c'est le film le plus cher et le plus ambitieux jamais produit, qui révolutionne le cinéma par son utilisation de la caméra et par les « effets spéciaux » nécessaires au traitement du sujet. En effet le cinéaste reprend le thème du savant tenté par le Diable, ce qui nous vaut la célèbre séquence du vol au-dessus des toits de la ville : le Diable emmène Faust sur un manteau magique qui permet de survoler le monde et de réaliser la posture romantique du sage et du poète, seul au-dessus de l'agitation humaine.

Éric Rohmer dit du Faust de Murnau : « Si Faust est le plus pictural de ses films, c'est parce que le combat de l'ombre et de la lumière en constitue le sujet ». Gretchen habillée de blanc dans son intérieur blanc s'oppose à Faust qui semble se fondre dans la noirceur de son cabinet de travail. Et le riche manteau de soierie noire de Méphisto a beau donner des éclairs, il ne peut rivaliser avec la blancheur aveuglante de l'Archange. De même, l'amour s'oppose aux pouvoirs des Ténèbres, et celui de Faust et de Gretchen rachètera le péché et vaincra le Diable. Avec le Faust de Murnau, l'expressionnisme allemand jette ses derniers feux et produit l'un des premiers chefs-d'œuvre de l'histoire du cinéma.

Ce film muet sera projeté au Temple de Carouge et accompagné par des improvisations à l’orgue de Vincent Thévenaz, professeur d’orgue et d’improvisation à la Haute École de Musique de Genève.

Temple de Carouge, Place du Temple, 1227 Carouge
Réservations : +41 22 343 43 43
Tarifs :  plein / CHF 15.- ; réduit / CHF 10 .-